Vai al contenuto

Borsa di studio / Professione: traduttore (dal francese)

    Belleville assegna una borsa di studio per il corso Professione: traduttore (dal francese) in programma dal 30 settembre 2024.

    Per candidarsi alla borsa di studio occorre inviare, entro le ore 21.00 del 27 giugno, la traduzione del seguente estratto da Trois femmes dans la vie de Vincent van Gogh di Mika Biermann:


    Un crayon. Cadeau de l’Oncle Cent. Il est passé à Groot-Zundert, il a bu de la bière, il a raconté les boulevards de Paris, il a fait des clins d’œil appusyés aux femmes, il a donné des bonbecs aux petits et un crayon à son filleul. Un crayon de charpentier, usé, laqué de rouge. Vincent n’en a jamais vu, de crayon. À l’école, les élèves écrivent à la craie sur une ardoise. Son père écrit à la plume d’acier Birmingham. Sa mère ne note jamais rien, elle a une mémoire infaillible. Un crayon, c’est une chose rare. Vincent a peur qu’on lui confisque l’objet. Il ne sait pas quoi en faire. Il lui faudrait du papier pour l’essayer ; on n’en trouve pas dans la mai- son, sauf sur le bureau de son père, à côté de l’encrier, où s’empilent les lettres pour le diocèse. Il n’est pas question d’y toucher quoi que ce soit.

    Vincent prend l’exemplaire des pièces de Shakespeare sur l’étagère. Le nom de l’auteur est gravé en lettres dorées dans le cuir de la couverture. Anna Birnie s’en sert pour lui apprendre l’anglais. It was the lark, the herald of the morn, no nightingale… Les autres ne savent pas qu’ils lisent Romeo and Juliet. C’est un secret entre lui et la gouvernante. Il ouvre le livre. La dernière page est vide. Il y trace une ligne au crayon. L’horizon. Une deuxième, parallèle à la première. Un chemin. Puis il fait un V. C’est un oiseau. Puis il dessine deux person- nages. On reconnaît Roméo à l’épée dans sa main, et Juliette à ses longs cheveux. Il ajoute deux U sur le devant de la robe : les seins. C’est osé. C’est cochon. Het is schandalig. En passant le pouce, ça ne s’efface pas. Maintenant une tache grise souligne la poitrine. Il fau- drait arracher la page. Vincent tire. C’est du papier de bonne qualité ; il gondole, il se froisse, mais il ne cède pas. Il repose le livre sur l’étagère. Ce n’est qu’une question de temps avant que quelqu’un s’en aperçoive, il sera certainement puni par son père, probablement consolé par sa mère, et on lui prendra le crayon. Ce n’est pas grave, il n’a pas de couteau pour le tailler, de toute façon.

    Son père est au presbytère, sa mère au marché, Anna Birnie ne revient que demain, la vieille Leentje dort assise sur le banc de la cuisine, devant une bassine de petits pois à écosser. Dehors brille une belle journée d’été.

    Le garçon sort dans la rue.

     Il candidato/a a cui verrà assegnata la borsa di studio sarà contattato/a entro il 5 luglio.

    > Verranno prese in considerazione le prime 50 prove di traduzione.

    Scuola di scrittura Belleville
     | Website

      Partecipa al bando

      Con la presente chiedo di partecipare al concorso per l’assegnazione della borsa di studio a copertura totale del costo di iscrizione al corso*




      Consapevole che chiunque rilascia dichiarazioni mendaci è punito ai sensi del codice penale e delle leggi speciali in materia, dichiaro:

      Che il testo è inedito e frutto della mia fantasia e che non lede i diritti di terzi;

      Che accetto il giudizio della Commissione che valuterà i materiali;

      Che accetto il regolamento del Bando di cui ho preso visione e autorizzo il trattamento dei miei dati personali ai sensi dell’art. 13 del Regolamento UE 2016/679 sulla protezione dei dati (GDPR, General Data Protection Regulation UE 2016/679), ai fini inerenti lo svolgimento del concorso e le attività di Belleville Srl.

      Voglio iscrivermi alla Newsletter (facoltativo)

      News

      Suggerimenti